« Majda en août » de Samira Sedira et oignons farcis à la feta

D.R.

Découvert cette bombe littéraire et cette auteure extraordinaire grâce à mon amie Soso le chat lors d’une soirée gourmande de notre groupe de lecture TAPAS’Lu.

  • Dans ma bibliothèque : « Majda en août » de Samira Sedira
D.R.

La 4e de couverture résume très bien le livre :

« À 45 ans, Majda se réfugie chez ses vieux parents d’origine immigrée, après un séjour en hôpital psychiatrique. Fille aînée d’une fratrie de sept enfants, la seule à avoir fait des études universitaires, elle aurait dû pourtant s’élever dans l’échelle sociale. Durant le mois d’août, alors qu’elle reste confinée dans le petit appartement familial d’une cité du Var, on revisite avec elle les non-dits familiaux, notamment le drame vécu dans son adolescence. »

L’histoire est somme-toute « classique » : la vie d’une femme dans les cités, une femme blessée, le poids de la « famille »… L’écriture, quant à elle, est craaaaaaaaazy !

Je l’ai lu en une soirée ! Je me suis laissée envoûtée par les personnages (Madja avant tout !) et la façon de dépeindre les injustices qu’elle subit. Elle qui a été la boniche, le souffre-douleur, l’objet de moqueries et la victime de trop nombreuses fois.

Dès que je terminais un chapitre, il fallait que je continue. Il fallait que je sache ce qu’il arrive à Madja. Pas par voyeurisme mais par intérêt. J’avais envie qu’elle pose sa tête sur mes cuisses, lui dire que tout irait bien, qu’elle était en sécurité…

Samira Sedira, l’auteure, me donne envie de dévorer ses autres livres : « L’Odeur des planches » (2013) et « La faute de Sadam » (2018). Si quelqu’un veut me les offrir : ne vous gênez pas 😀

  • Dans ma cuisine : oignons farcis à la feta
D.R.

J’aurai pu faire un plat du Maghreb mais ouste les « clichés » (bien que j’adoooooore ce type de plat).

Je vous propose en accompagnement de ce superbe ouvrage un plat qui (m’) étonne : oignons farcis à la feta.

Le lien ? Découvrir l’envers du décor.

Derrière la folie de Madja se cache une enfance et adolescence Ô combien déroutantes, injustes, empreintes de clichés, d’un manque de reconnaissance et de non-dits !

Derrière un oignon à la réputation nauséabonde #mauvaisehaleine, on en fait un plat tout doux !!!!!!!!!!

Peut-être même que ça séduira les papilles de ma Mamounette #dégoutdesoignons

MMMmmh D.R

Issu du livre « Légummmhh … » de Nathalie Bruart (Femme d’Aujourd’hui).

Ingrédients (pour 2 gourmands)

– 4 gros oignons doux

– 150 gr de feta émiettée

– 50 gr de chapelure

– 8 tomates séchées

– ail, thym, sel, poivre

– 2 c. à s. d’huile d’olive

– 2 c. à s. de persil

– 3 c. à s. de pignons de pin (grillés ou pas 😉 )

– 1 œuf battu

Préparation

– Dans une grande casserole d’eau bouillante salée, plongez les oignons non pelés. Laissez bouillir 10 minutes. Égouttez, laissez refroidir, coupez les en deux et épluchez-les.

– Videz les oignons. Laissez quand même un bon bord.  Mettez la chair des oignons dans un plat.

– Préchauffez le four à 190°.

– Posez les coques d’oignons dans un plat huilé.

– Dans le plat contenant la chair des oignons, ajoutez-y tout le barda : feta, chapelure, dés de tomates séchées, ail, thym, persil, œuf, pignons de pin, sel-poivre. Houuuu la belle farce que voilà !

– Vous l’aurez deviné : farcissez les oignons de cette farce et couvrez de papier cuisson. Laissez cuire 25 min. Zou, retirez le papier, arrosez d’huile et laisse cuire 30 minutes.

– J’ai servi avec des pâtes grecques. Mais ça doit être toooooooop avec des patatoes et/ou pour accompagner un BBQ.

– Tadaaa !!!

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Mamounette dit :

    Et oui, ce livre est étonnant et déroutant. On se demande comment l’entourage accepte ces non-dits…
    Par contre, ce sera sans moi pour cette recette: c’est culturel chez moi, en fait ! ou alors sans ce « contenant » , peut-être dans une tomate vidée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.