« Max » de Sarah Cohen-Scali & Nouilles scampis au potiron et aux noix de cajou

D.R.

* Dans ma bibliothèque : « Max » de Sarah Cohen-Scali

Voilà, voilà…

La couverture laisse présager un thème et une atmosphère tout ce qu’il y a des plus légers. Ou pas. J’ai découvert cette bombe littéraire, il y a un moment.

(…) « Sérieux ? » « Bombe ? » (…)

Malin ça ! Bombe, couverture avec un fœtus portant un brassard à l’effigie nazi, toussa toussa. Oh fuck. Bref.  Je l’ai lu, je pense, en 2013. Ce moment n’était pas le plus folklorique de mon existence. La lecture, que j’ai toujours appréciée, a été mon « salut ». « Elle va où elle encore ? », me direz-vous.

Yep, je pousse un peu la métaphore mais c’est pourtant bel et bien réel que la lecture m’a aidée. Soit. J’ai donc lu « Max ». Livre acheté par Loulou qui s’est fait avoir par une société d’abonnements en livres. J’ai été bluffée. Cette sensation, je l’ai conservée longtemps, la conserve toujours. Dès que j’y repense, j’en parle ou le conseille, mon impression reste intacte.

L’histoire et mon avis entremêlés :

Je me permets de reprendre les mots exacts de la 4e de couverture :

« 19 avril 1936. Bientôt minuit. Je vais naître dans une minute exactement. Je vais voir le jour le 20 avril. Date anniversaire de notre Führer. Je serai ainsi béni des dieux germaniques et l’on verra en moi le premier-né de la race suprême. La race aryenne. Celle qui désormais régnera en maître sur le monde. Je suis l’enfant du futur. Conçu sans amour. Sans Dieu. Sans Loi. Sans rien d’autre que la force et la rage. Je mordrai au lieu de téter. Je hurlerai au lieu de gazouiller. Je haïrai au lieu d’aimer. Heil Hitler! »

Voilà, voilà … Quand je vous parlais de légèretés… On fait la connaissance de Max. Max est le modèle par excellence du « Lesensborn ». D’après l’ami Wiki, Lesenborn, était « une association de l’Allemagnenationale-socialiste, patronnée par l’État et gérée par la SS, dont le but était d’accélérer la création et le développement d’une race aryenne parfaitement pure et dominante. Le terme « Lebensborn » est un néologisme formé à partir de « Leben » (« vie ») et « Born » (« fontaine », en allemand ancien). »

Voilà, voilà… Donc des femmes, triées sur le volet, devaient se faire engrosser (excusez mais c’est le « mot ») par des nazis. Le but de la manœuvre : donner naissance à de pures représentants de la race aryenne.On va suivre la grossesse de cette dame et plus particulièrement, l’évolution du fœtus. Max. Qui parle, ressent des choses, bouge dans le ventre lorsqu’il entend Hilter parler à la radio, aux meetings, etc. Ce petit être va grandir selon, normalement, la « prophétie ». On va donc suivre son cheminement dans la vie. Va-t-il ou pas devenir un pur représentant de la race aryenne ?

– Que va-t-il advenir de Max ? L’avenir d’un être est-il tracé d’office ? –

 Vous le saurez en lisant 😀 ça me donne envie de le rire tiens 😊

* Dans ma cuisine : Nouilles scampis au potiron et aux noix de cajou

D’abord le lien recette-livre 😀  La forme d’un scampi, ça se rapproche de celle d’un foetus, à un certain moment de la grossesse. Nop ? Bon… J’aurai essayé 😀

Pour changer (huhu), j’ai pioché cette découverte dans mon super livre de recettes Colruyt. Je l’ai un chouïa revisitée. Elle a méga plu au palais de mon Loulou.

D.R.

Ingrédients pour 4 personnes :

–          250 g de scampis décortiqués (surgelés),

–          300 g de dés de potiron surgelés (ou frais -> de la chair de potiron),

–          250 g de champignons de Paris,

–          150 g de nouilles de riz,

–          1 petite poignée de noix de cajou,

–          2 c . à soupe d’huile d’olive,

–          2 c. à soupe de sauce soja

–          Sel, poivre, ail, 1 pointe de couteau de poivre de Cayenne et 1 petite c. à café de paprika

Préparation :

–          Faites chauffer l’eau pour les nouilles,

–          Décongelez les scampis et potiron surgelés (moi, je les sors la veille au soir dans 2 assiettes creuses que je place au frigo pour la nuit),

–          Coupez les champignons en petits bouts,

–          Quand les nouilles sont cuites, égouttez-le et mettre un filet d’huile dessus,

–          Dans un wok, faites revenir l’ail. Ajoutez les légumes,

–          Mélangez, cuisez, toussa toussa. Incorporez les noix de cajou, les scampis, 2 c. à soupe d’eau et la sauce soja,

–          Épicez le bazar avec le poivre de Cayenne, le paprika, le sel et le poivre. Cuisez, cuisez,

–          Tapez les nouilles dedans et mélangez,

–          Tadaaa

->    À essayer avec des pâtes, des poivrons, des dès de poulet, …

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.