Carnet de thèse de Tiphaine Rivière & Pesto de potiron au fromage de chèvre

  • Dans ma bibliothèque : Carnet de thèse de Tiphaine Rivière

J’ai offert cette bande dessinée à mon loulou qui a brillamment défendu sa thèse en informatique en juillet 2017 #modelchecking

L’auteur, Tiphaine Rivière, s’inspire de sa propre expérience dans l’univers des thèses et des doctorats. Bien que la dame fasse la part belle de l’envers du décor des thèses en France, cette façon de brosser cet univers est/peut être similaire partout.

Crédit : G.E.

L’histoire : Jeanne Dargan, jeune prof’, décide de changer de cap professionnel – exit les morveux du collège! – et part à la conquête d’une thèse. Et ce sera pas easy game !

Pourtant la jeune femme est super motivée, prête à relever les manches et avec un moral d’acier. Sauf que… Sauf que le monde des thésards n’est pas un havre de paix. Entre un directeur de thèse qui daigne répondre après moult temps à ses mails, une secrétaire au département des thèses depuis 1987 et son apathie qui suinte par tous les pores de sa peau, un entourage qui demande sans cesse cette rengaine « Et ta thèse ? », une vie sociale au ralenti, une lutte pour obtenir un financement, un couple qui bat de l’aile, etc. Jeanne est une vraie thésarde dans le quotidien de la recherche académique.

Crédit : G.E.

J’ai ADORÉ !

L’histoire m’a fait penser à plein d’anecdotes de mon loulou-thésard-devenu-docteur et ses copains dans le milieu.

Les dessins sont bons : simples, girly et drôles !

Drôles tout comme les dialogues !

J’ai caché le pénis du promoteur hein, soyons correct ! Crédit : G.E

 

  • Dans ma cuisine : Pesto de potiron au fromage de chèvre avec gnocchi et chorizo

Crédit : G.E.

Pesto fait, fait et refait !

Méga approuvé, dégusté et décliné !

Pourquoi le proposer avec un album ? Pour le fond. Mon loulou est un ogre et pour l’aider à traverser cette épopée qu’était sa thèse, je ne pouvais pas faire sa recherche à sa place MAIS je pouvais ravitailler mon brillant thésard !

Ce pesto : vous pouvez donc le manger froid, en tartiner vos baguettes, y tremper des légumes et des grissinis.

Et/Ouuuuu

Il peut rester chaud et devenir une sauce pour des pâtes, par exemple.

Gnocchi 😀 Crédit : G.E.

Chaud, salé et en sauce : il n’en faut pas plus pour réconforter un thésard.

Inspiré de mon cultisme livre « Cuisine plaisir » du Colruyt.

Ingrédients pour 4 personnes

– 250 gr de potiron (j’utilise des dès surgelés mais vous pouvez en prendre, en saison, du « vrai » ^^)

– basilic (soit 10 feuilles, soit du surgelé euuuh 2 cuillères à café)

– 5 tomates marinées demi-séchées (au frigo chez Colruyt – niveau quantité, euuuh j’en mets 1/2 paquet pour 500 gr de potiron)

– 70 gr de fromage de chèvre frais

– 2 c. à soupe de pignon de pin

– sel & poivre

– thym ou basilic

et

– gnocchi 500gr

– chorizo 1

– pecorino ou parmesan ou fromage râpé

Préparation

– Mettez les dès de potiron dans une casserole d’eau chaude légèrement salée pendant +- 25 minutes. Égouttez,

– Mixez le potiron avec le tout (avant le « et » dans la liste des ingrédients),

– Soit vous laissez refroidir au frigo et en faites un pesto froid,

ouuu

– Vous ajoutez des dès/rondelles de chorizo cuits à la poêle,

Dès ou rondelles, le chorizo c’est tooop! Crédit : G.E.

– Cuisez les gnocchis,

– Mélangez tout et râpez du fromage au-dessus,

– Tadaaa !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *